Historique

Historique

     1949

          En octobre 1949, sous la volonté de M. Corbel, naît le JUDO CLUB DU DAUPHINE.

 Il n'est encore que ceinture marron et tout débute à l'institut de polytechnique où des cours privés sont donnés aux élèves. Quelques judoka extérieurs s'adjoignent au groupe et fondent le club avec son premier élève : M. Jackot.

 

      Années 50

           Mais le club souffre d'un sérieux problème de salle mal isolée. Après quatre essais, rue Paul Bert, sous le Sacré-Coeur et dans l'école polytechnique le bruit dérange toujours. C'est alors qu'en 1959, M. Corbel rachète le dépôt d'un marchand de vin, impasse de l'ancien Champ de Mars qui devient la salle du JCD jusqu'en 1980.

La première ceinture noire du club est obtenue par Messina, devant maître Kawashi et à Paris en 1952.

Le club s'agrandit et crée des sections judo dans les entreprises de l'époque. M. Feutrier, M. Monestier et M. Mazzili donnent respectivement des cours pour EDF à Echirolles, Merlin Gerin à St Martin d'Hères et pour les "Biscuit Brun". Messina crée un club à Fontaine, rejoint par M. Goffi et M. La Rizza plus tard.

 

      Années 60

          Les années 60 sont marquées par l'arrivée de jeunes combattants tels que Richkof, Bergeret, Gaillat, Goby, De Bianchi et bien d'autres : ils rapportent au club le premier titre national en Cadets en 1964.

Les rapports avec l'université s'officialisent. En décembre 1962, une section GUC voit le jour mais c'est en 1968 seulement qu'il aura à sa disposition la salle d'entraînement de l'université que nous utilisons actuellement.

 

       Années 70

          Dans les années 70 naissent les bourses d'études avec le lycée Champollion et en 1974.

Mais le JCD perd petit à petit des combattants au profit du GUC, structure plus dynamique en compétition.

 

        Années 80

          Dans les années 1980, l'arrivé de J.P Millon, aidé de P. Delormas et de E. Santaluccia permet de reconstruire une équipe de judoka professeurs qui amènent le club en 1ère division par équipes. Le JCD devient le club phare de l'inter-région.

Le club quitte la salle mythique du Champ de Mars et fusionne avec le Judosiam (club de Villeneuve) et le GUC pour devenir le GUC JCD. Roger Barbery en est alors le premier président.

 

         Années 90

          En 1990 naît une équipe féminine emmenée par Christine Rey qui sera la première à monter sur le podium national : 3ème au championnat de France excellence par équipe.

         En 1992, 483 judoka sont licenciés et le club embauche une secrétaire à temps partiel : Marie-Claire Chaudouard.

         5 ans plus tard, le nombre de licenciés a quasiment doublé (881 licenciés) et un premier emploi-jeune, Yousef Habib, vient donner un coup de main administratif tout en reprenant la section du Judosiam.

         L'équipe masculine goutte aux entraînements japonais en 1997 lors d'un voyage à Tenri. C'est cette année là également que naît au sein du club un grand judoka : Sylvio Adigery, sélectionné olympique potentiel pour Sydney, parti au Paris Saint Germain depuis.

 

Fin des années 90 le club crée son école de formation :

        Tout commence chez nous par l’accueil des plus jeunes (5 ans). Nous mettons en place un encadrement assuré par des professionnels. Les professeurs ne comptent pas leur temps et s’engagent totalement dans l’enseignement du JUDO et du JU JITSU ainsi que dans la transmission du code moral de notre art martial.

 

        Pour nous la compétition n’est pas la principale finalité mais une évolution naturelle pour certains et certaines qui ayant bénéficié d’un enseignement de qualité et d’une formation sérieuse se révèlent de talentueux compétiteurs. Leur réussite n’est que le fruit de la saine émulation vécue au sein des cours.

 

        L’ECOLE DE FORMATION  accueille chaque année plus de 700 judokas. Les plus jeunes ont entre 4 et 5 ans et les plus âgés ont 13 ans.

 

        Cette ECOLE DE FORMATION permet à la plus grande partie de ces jeunes de pratiquer un judo dit « loisir » alors que certains d’entre eux (environ 10% soit 70 à 80 jeunes) souhaitent pratiquer un judo plus sportif et faire de la compétition. Le GROUPE AVENIR  au sein même de l’ ECOLE DE FORMATION permet de répondre à l’attente de ces jeunes compétiteurs.

 

         Pour l’activité judo « loisir »  l’ ECOLE DE FORMATION propose des entraînements réguliers dans tous les dojos (salle de judo) du GUC-JCD tout au long de l’année, ainsi que des stages durant les vacances scolaires et des « compétitions » permettant aux jeunes de se mettre en valeur devant leur parents.  Ces compétitions doivent plutôt être considérées comme des « animations » permettant aux enseignants de stimuler, de rassurer, d’encourager et de mettre en évidence les progrès réalisés par leurs élèves. Ce sont aussi des moments privilégiés pour faire la fête. Par exemple lors de l’animation de décembre, le père noël rejoint les enfants sur les tatamis et va même pratiquer avec eux ! Il s’en suit une distribution de chocolat (plusieurs centaines de chocolats sont distribués et plusieurs centaines de petits visages s’illuminent et sourient). Les parents sont aussi invités à rejoindre les enfants sur les tatamis pour pratiquer quelques exercices avec eux.

 

         Pour celles et ceux qui ont choisi de rejoindre le GROUPE AVENIR afin de faire de la compétition le GUC-JCD propose des entraînements, des stages et des compétitions adaptés à leur demande. Le GROUPE AVENIR est une activité qui a lieu toute l’année et qui regroupe chaque mercredi après midi les benjamins (enfants âgés de 10 à 11 ans) et les minimes (enfants âgés de 12 à 13 ans) au dojo du campus de ST Martin d’hères pour un entraînement compétition.

 

        Les participants au GROUPE AVENIR sont volontaires et s’engagent vis à vis de leurs parents, du club et des entraîneurs à être assidus et donc à venir tous les mercredis après midi. Ils sont ainsi environ 35 benjamins et 35 minimes chaque mercredi à pratiquer ensemble et régulièrement. Deux professeurs sont responsables des benjamins et deux autres professeurs sont responsables des minimes. Ces jeunes apprennent la rigueur, la constance dans l’exercice, perfectionnent leur technique, apprennent à vivre au sein d’un groupe et à être acteur au sein de ce groupe.

 

       L’encadrement mis à leur disposition leur permet de participer à un grand nombre de compétitions fédérales ainsi qu’à de grands tournois. Tous ne réussissent pas et ne finissent pas sur les podiums mais ce n’est pas le but premier. Ils ont bien compris ce qu’ils peuvent attendre du sport en général et surtout du judo.

 

       Ceci étant le GROUPE AVENIR révèle des talents et chaque année nous avons le plaisir de voir des garçons et des filles sur les podiums des plus grands tournois, des compétitions départementales , régionales et inter régionales. Les compétitions par équipe mettent en valeur l’esprit qui se construit naturellement au sein du GROUPE AVENIR : solidarité et soutien entre eux. Le GUC-JCD a aussi la chance de voir chaque année plusieurs de nos filles et garçons sélectionnés pour faire partie de l’équipe départementale. Certains intègreront le Pôle Espoir Grenoble (première étape de la filière haut niveau de la FFJDA).

       Durant leur passage au sein du GROUPE AVENIR les enfants participent à de nombreux stages organisés soit par le GUC-JCD soit par FFJDA.

 

        2010

    Le GUC-JCD fusionne avec Grenoble judo et donne naissance au GUC-JCG;

 


Equipes concernées toute l'association
Participer au site : news photo video
avatar Se connecter